Une des questions que l’on nous pose le plus souvent chez VOZ est de savoir comment nous sommes financés. Et les gens sont souvent surpris lorsqu’ils entendent que nous ne recevons absolument aucun financement public, privé ou provenant de capital-risque. Nous ne pensons pas qu’il soit possible de servir deux maîtres, et pour nous, les utilisateurs de notre système sont notre raison d’être. Bien que cela signifie que notre processus de développement ait été plus lent, en refusant les financements publics, privés ou provenant de capital-risque nous pouvons rester indépendants et mieux vous protéger.

  • Crowd funding ou Financement participatif : Les fonds de départ nécessaires pour faire décoller VOZ et le tester en Colombie ont été généré grâce à une campagne de financement participatif sur la plateforme PleaseFundUs (maintenant appelée Zequs).
  • Vous : Nous sommes toujours dépendants des donations du public. Nous ne voulons jamais faire payer les personnes qui utilisent notre service, mais toute donation reçue aide à faire tourner les serveurs.
  • Notre équipe : Chaque personne qui travaille ici pourrait gagner beaucoup plus d’argent au sein de grosses sociétés Internet ou dans le secteur du développement, mais l’argent n’est pas ce qui motive leur travail, et toute notre équipe donne beaucoup de son temps gratuitement pour aider à faire avancer VOZ.
  • Nos directeurs généraux : En tant que fondateur du projet je crois de tout cœur en l’importance de le mener à bien, c’est pourquoi lorsque j’ai eu un peu d’argent j’ai choisi d’investir pour créer VOZ et donner une voix à ceux qui ne sont pas toujours entendus.

Bien qu’il eût été possible de développer VOZ beaucoup plus vite grâce à des financements publics, privés, ou provenant de capital-risque, nous aurions aussi dû choisir des « partenaires », et même s’il y a réellement de bons financeurs, nous ne pensons pas que ce type de projet puisse être mené grâce à ce type de financement car une influence potentielle peut être exercée contre les intérêts de nos utilisateurs. C’est pourquoi nous n’avons pas accepté de financements publics, privés, ou provenant de capital-risque, pas un centime.

Lorsque vous acceptez ce type de financement, vous suivez un chemin différent de celui sur lequel s’oriente VOZ. Bien qu’il y ait de nombreuses entreprises et ONG qui réussissent en ayant ce genre de financement, il y a un conflit d’intérêts inhérent avec de nombreux financeurs potentiels, leurs investisseurs et les objectifs de VOZ au travers des utilisateurs que nous servons. Cela ne signifie pas qu’il n’y a rien de bon dans ce type de financement ou avec les personnes qui les acceptent, il en existe de très bien. Mais le groupe dont vous acceptez un financement va changer vos priorités, c’est tout.

Lorsque vous acceptez des financements publics, privés, ou provenant de capital-risque, il y a plusieurs manières dont ils peuvent exercer leur contrôle et dont on peut exercer un contrôle sur eux. Tout d’abord, eux-mêmes peuvent avoir des intérêts dans d’autres entreprises ou des relations qu’ils ne veulent pas voir perturbées. Il peut s’agir d’entreprises dans lesquelles ils ont investi en même temps et où il peut y avoir un conflit d’intérêts. Des entreprises liées par des directeurs en relation étroite peuvent exercer une influence sur d’autres entreprises. Par ailleurs, les investisseurs ont aussi de l’influence sur les financeurs en ayant le pouvoir de les menacer de retirer leurs mises d’un capital risque, à titre d’exemple extrême. Ceci est en général gardé secret, mais dicte tout de même le comportement des financeurs. Enfin, les autres affaires que peut avoir le financeur sont parfois régulées par diverses entités, qui peuvent ensuite influencer le financeur. Il y a de nombreux points de levier à l’œuvre.

Nous ne disons pas qu’il ne faut absolument pas accepter d’argent de ces sources ; pour certaines affaires et pour certaines ONG, cela marche très bien et est tout à fait logique. Cependant, il y a aussi des avantages à ne pas accepter ces financements provenant de ce type de financeurs. Cela rend certainement les choses plus difficile et il y a de nombreuses choses que VOZ pourrait améliorer et développer plus rapidement si nous avions les ressources provenant de fonds importants. Agrandir notre équipe technique, développer la capacité de nos serveurs, améliorer nos outils de promotion et de marketing – ces choses feraient avancer les choses plus rapidement, c’est sûr. Cependant, le prix du matériel, la capacité à atteindre un marché énorme et la disponibilité d’une technologie en open source diminuent de manière significative la quantité de capital nécessaire pour construire ce genre d’entreprise. Finalement, nous pensons que nos utilisateurs seront mieux servis de la manière dont nous finançons VOZ, avec toutes les imperfections que cela implique.

Si vous souhaitez nous soutenir dans cet objectif, n’hésitez pas à consulter notre page Faire un don.